A la barre : un ressortissant nigérien poursuivi pour  faits d’escroquerie


Un ressortissant nigérien est poursuivi pour des faits d’escroquerie. Djamal (nom d’emprunt) faisait croire à ses victimes ressortissantes nigérien qu’une  structure cherchait à embaucher et que le travail présenterait des avantages économiques alléchants. En effet, il faisait croire à ses victimes que le travail était rémunéré de la somme de 150.000 FCFA/semaine. Toutefois, l’accès au job était conditionné par le paiement de frais d’inscription de la somme de  600.000 FCFA/personne. En application de ces manœuvres, il a pu soutirer à ses victimes la bagatelle  somme de 3.000.000 FCFA.

Suivant les dispositions pertinentes du Code pénal burkinabè, le prévenu risque une peine d’emprisonnement de deux à cinq ans et d’une amende d’un million à cinq millions de F CFA.

L’affaire est mise en délibéré pour le 14 Avril.

Revuejuris.net

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *