Concours de la magistrature : des candidats admis crient à l’injustice


Des candidats au concours de la magistrature session 2021 ont intenté des recours devant le Tribunal administratif de Ouagadougou, en procédure de référé. Ils soutiennent avoir été clandestinement écartés lors de la publication de la liste d’admission. En effet, ceux-ci  arguent être en bonne position dans le classement général des candidats. D’après les plaignants, c’est suite à leurs démarches administratives en vue d’obtenir la communication de leurs notes qu’ils ont été mis au courant qu’ils n’ont pas été classés. D’où leur recours contentieux devant le Tribunal administratif. La première audience est prévue se tenir le 11 mars 2022. Le premier groupe des plaignants est représenté par le cabinet de maitre Prosper FARAMA. En rappel, le concours de la magistrature a été finalement  lancé courant l’année 2021, après avoir été suspendu pendant plusieurs années. Les résultats d’admissibilité dudit concours ont été rendu public  le 30 Décembre 2021. Quatre-vingt (80) candidats ont été déclarés admissibles à la suite des épreuves écrites. L’audience pour statuer sur ce recours aura lieu le 11 mars.

Le concours sera-t-il à nouveau annulé ? Pour l’heure, les yeux sont rivés sur le tribunal de la légalité des actes administratifs.

Revuejuris.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *