Arrêt inédit : une mineure condamnée à un an d’emprisonnement


Les faits remontent en 2011 lorsque que, mineure, Abibou (nom d’emprunt) a tenté d’empoisonner Yabyouré (nom d’emprunt) avec du jus de bissap (jus local). Pour avoir remplacé  Abibou dans son travail chez une institutrice, Yabyouré a failli trouver la mort. En effet, Abibou a acheté du poison de rat, qu’elle a ensuite mis dans du jus de bissap. Pour réaliser son forfait, elle a fait intervenir une vendeuse de bissap. Celle-ci devait remettre le jus empoisonné à Yabyouré. Mais dame Zenabo la vendeuse de bissap se rendit compte de la présence de la poudre noire au niveau du sachet de jus. C’est là qu’elle interpella Yabyouré  en lui disant de ne pas consommer le jus. C’est ainsi que Abibou a été appréhendée par la police. Elle sera déclarée coupable des faits constitutifs d’empoisonnement par la  chambre criminelle de Ouagadougou. La cour a retenu que Yabyouré mineure au moment des faits ne bénéficie pas de circonstances atténuantes. En dépit de cela elle écope d’une peine clémente car la chambre a retenu à son égard une peine d’emprisonnement d’un an avec sursis. La prévenue avait préalablement été condamnée à la peine capitale. L’affaire rejugée en assises criminelles à TENKODOGO ce mercredi 08 décembre a fait grâce à  Abibou qui s’en sort avec une peine beaucoup plus clémente. Cette décision intervient après qu’elle ait passé dix ans en prison suite à la précédente condamnation.

 Par BANSE Anicet

Revue Juridique du Faso

Un commentaire sur “Arrêt inédit : une mineure condamnée à un an d’emprisonnement”

  1. AIME OUEDRAOGO dit :

    Merci pour l’information. Une petite remarque, si vous pouvez invoquer les bases juridiques de la minorité (principe et Exception). Celà permet aux profanes de mieux cerner la quintessence de la décision du juge. Pour les faits, entre temps, on voit yabyouré en lieu et place de Habibou.
    Merci beaucoup à Revue Juriste du Faso pour ces victoires scientifiques dans le relais et la capitalisation des informations juridiques et actuelles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *