Procés Thomas SANKARA

« Je pense que Blaise COMPAORE avait des problèmes avec SANKARA mais aussi avec la Révolution », Daouda TRAORE 

Procés Thomas SANKARA

Après le show des accusés à la barre du Tribunal militaire, c’est au tour des témoins d’entrer dans le bal du procès historique. Ce mardi 16 novembre se sont invités à la barre deux témoins majeurs. Il s’agit de Daouda TRAORE, Colonel major à la retraite et de Boukary KABORE dit « Le Lion ».

Daouda TRAORE a expliqué que le 15 octobre il devait rejoindre Fada, le poste où il était affecté vers 10h. Mais sur la route , il a eu un accident a-t-il expliqué. C’est là qu’il a dit  à son chauffeur d’aller régler la question de l’accident. Il dit avoir dans la foulée appeler SAABA qui était le secrétaire de la permanence au Conseil pour lui dire qu’il voulait passer au Conseil pour chercher du carburant. Ce dernier lui aurait dit de passer à 16h, qu’il  sera en réunion, mais qu’il va trouver un moyen de sortir. Il a expliqué être aller voir le Directeur Général  de la SOCCOGI avant 16h pour demander à ce que sa maison soit sous-louée. Ce fut ma chance dit-il, puisqu’il a longtemps traîné là-bas et quand il sortait de son entretien avec le DG de la soccogi, il a attendu les tirs. Suite aux tirs, il s’est rendu au Conseil pour s’enquérir de la situation. « Arrivé sur place, j’ai d’abord envoyé mon homme aller voir. Dès qu’il s’est présenté au poste les mains en l’air, il fut arrêté ». « Après ces évènements, j’ai fui de mon domicile me réfugier en ville parce qu’on me recherchait ». « Puis après je suis revenu avant qu’on ne m’arrête » a-t-il expliqué. « Je pense que Blaise Compaoré avait des problèmes avec Sankara mais aussi avec la Révolution » a déclaré le témoin.

Revuejuris.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *