Procès Sankara : Gilbert DIENDERE raconte  comment les témoins clés sont morts


 L’audition de Gilbert DIENDERE s’est poursuivie ce mercredi 10 Novembre 2021 avec l’interrogatoire de la partie civile. Me Olivier Badolo a demandé à Gilbert d’expliquer comment certains témoins clés de l’affaire Thomas Sankara sont morts.

D’après le général à la barre, “Arzouma OUEDRAOGO  dit Otis est mort sur la route de Gaoua. Il a été rafalé par le soldat qui l’escortait parce qu’il essayait de fuir” explique DIENDERE. “Nabié Nsoni est mort de maladie. Karim TAPSOBA, l’homme qui est venu enlever les corps de Thomas SANKARA  et ses Compagnons pour aller enterrer est mort de maladie. Gaspard Somé est mort accidentellement sur la route de Djibo, et Amadou Maïga est mort de maladie. Quant à Jean-Baptiste LINGANI, il est mort suite aux événements de 1989 où il avait tenté de perpétrer un coup d’État contre Blaise “, a expliqué le général.

Le Général DIENDERE a souhaité que la partie civile lui pose des questions sur ce qu’il a fait et non sur des hypothèses. « Je souhaiterais qu’on me pose des questions sur ce que j’ai fait et non sur des hypothèses » a-t-il déclaré. « Quand j’ai vu les corps et la quantité de sang, je ne pouvais imaginer que quelqu’un pouvait vivre » a-t-il confessé.

Maître NZEPA a demandé à savoir si en tant que responsable, l’accusé DIENDERE ne devrait-il pas assumer le forfait commis par ses hommes ? A cette question l’accusé répond « je ne vais pas assumer ce que je n’ai pas eu à faire,  non et non>>.

Revuejuris.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *