Violences militaires à Pô : La Commission Nationale des Droits humains lève le ton


Dans la nuit du 11 au 12 octobre 2021, il ya eu de violents affrontements entre militaires et population civile dans la ville de Pô, pour des questions « de mœurs », relate la commission nationale des droits humains. La confrontation aurait fait plusieurs blessés, des civils, dont certains dans un état grave. Dans sa déclaration en date du 13 octobre 2021,la CNDH par la voie de son président ,monsieur Kalifa Yemboado Rodrigue NAMOANO, s’est dite indignée par ces actes de violences. Ces actes sont « intolérables et injustifiables dans un Etat de droit » a-t-elle soutenu. Elle a, dans sa logique de défense des droits humains, condamné fermement ces actes de violence qu’elle a qualifié de « barbarie ». Elle n’a manqué d’interpeller les militaires, les invitant à « s’abstenir de toute attitude qui fragilise les efforts déployés pour restaurer la confiance et renforcer la collaboration entre les populations et les forces de défenses et de sécurité ».

Revuejuris.net

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *