Justice : l’Ordre des Avocats du Burkina a un nouveau Bâtonnier

En marge du congrès des avocats des barreaux de l’UEMOA tenu du 21 au 23 Septembre, l’Ordre des avocats du Burkina a procédé ce vendredi 24 Septembre dans la Salle de conférence de Ouaga 2000 à l’installation de son nouveau Bâtonnier. La cérémonie de passation des charges entre le Bâtonnier sortant, Me Marcelin Paulin SALEMBERE et le nouveau, Me NIAMBA Siaka a été placée sous le patronage du Chef de l’Etat, Président du Faso. La Cérémonie qui s’est déroulée sous la présence du Ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale représentant le Président du Faso, le Président du Conseil constitutionnel, le Contrôleur général d’Etat, le Chef d’Etat major général des Armées a été ponctuée par les allocations du bâtonnier sortant, Me Marcelin Paulin SAWADOGO, celle du Bâtonnier du Benin, et vice-président de la Conférence des barreaux de l’UEMOA ainsi que celle du Bâtonnier entrant Me NIAMBA Siaka. Suivant le procès-verbal de l’assemblée général élective du dauphin du Bâtonnier, Me  NIAMBA a été élu par ses pairs le 25 Septembre 2020.Ainsi, suivant la pratique du Barreau, il devenait le dauphin du bâtonnier en exercice, Me SALEMBERE.

Pour son allocution, le Bâtonnier sortant, Me SALEMBERE n’a pas manqué de dresser le bilan de son exercice qu’il a jugé satisfaisant. Il en résulte essentiellement qu’avec son bureau, il a pu ouvrir davantage les portes du Barreau à de nouveaux avocats. En effet, sous son mandat relate-t-il 36 avocats stagiaires ont rejoint la maison, tandis que 46 élèves-avocats sont en formation au Centre de formation professionnel des avocats. Il dit avoir également œuvrer à la protection de la profession de l’avocat. Par ailleurs, il a indiqué avoir opérationnalisé la mutuelle des avocats du Burkina ainsi que la couverture sociale. A cet actif, il faut ajouter l’opérationnalisation de l’acte d’avocat. Le Bâtonnier sortant, Me SALEMBERE a été élu par ses pairs le 30 juin 2017.Il entrait en fonction en Octobre 2018.

Dans son allocution, le bâtonnier entrant, Me NIAMBA n’a pas manqué de remercier le président du Faso qui a accepté que la cérémonie de passation de charges soit placée sous son patronage. Cela, dit-il témoigne de l’importance que l’avocat a à ses yeux. « Cela est une invite à renforcer nos capacités, à rester attachés sans cesse aux valeurs intrinsèques de notre profession et maintenir intacte son âme » a-t-il poursuivi. Il dit avoir pour ambition de renforcer la dynamique du développement du barreau pour le replacer dans l’univers institutionnel du Faso et l’amener à jouer pleinement sa partition partout où son intervention s’impose ou est nécessaire.

Le Bâtonnier Siaka NIAMBA est né le 08 juillet 1968.En 1985 il décrochait son brevet étude primaire (BEPC).En 1988,au Lycée Philippe ZINDA KABORE il obtient brillamment son Baccalauréat. C’est en 1993 qu’il devient titulaire d’une maitrise en droit à la faculté de droit de Ouagadougou et la même année il obtient son CAPA Certificat d’Aptitude à la profession d’Avocat. Il sera avocat-stagiaire au cabinet de Me Harouna SAVADOGO de 1994 à 1996.Il sera inscrit au tableau de l’ordre des avocats du Burkina en juin 1996.En novembre 1998, il ouvrira le cabinet NIAMBA Issaka. En 2001 il créa la société civile professionnelle d’Avocat Karambiri NIAMBA. Le nouveau Bâtonnier est spécialisé en propriété intellectuelle.

Le nouveau Bâtonnier a été installé dans ses charges par le doyen des avocats, l’ancien Bâtonnier Me PACERE Frederic TITINGA.

Par ZOROME Noufou

REVUE JURIDIQUE DU FASO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *