L’ancien président soudanais Omar El Bechir sera jugé par la Cour pénale internationale


 Recherché depuis 10 ans par plusieurs mandats d’arrêts émis par la Cour pénale internationale pour crime de génocide et crime contre l’humanité, Omar El Béchir pourrait bientôt répondre de ces chefs d’accusation devant la juridiction de la Cour. Après sa chute en 2019,le Soudan avait manifesté son intention de le remettre à la Cour .Selon le journal le TEMPS,le gouvernement soudanais a annoncé mercredi dernier son intention de transférer l’ancien président soudanais Omar El-Bechir et deux autres dirigeants à la Haye .Ceux-ci devraient répondre des chefs d’accusation de crime de génocide et de crime contre l’humanité commis lors du conflit au Darfour . Le conflit avait fait environ 300 000 morts et près de 2,5 millions de déplacés. Omar El Béchir a fait l’objet de deux mandats d’arrêts émis par la Cour respectivement en 2009 pour crime de guerre et crime contre l’humanité et 2010 pour crime de génocide.L’actuel procureur de la Cour pénale internationale est à Khartoum dans la capitale soudanaise pour négocier un accord de coopération qui faciliterait les enquêtes de la Cour au Soudan dans le cadre des dossiers ouverts contre l’ancien président El-Bechir

La rédaction

Revue Juridique du Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *