Processus de normalisation constitutionnelle au Mali, la CEDEAO lève ses sanctions


Dans une déclaration rendue public hier 05 Octobre, les Chefs d’Etats et de Gouvernements des Etats membres de la CEDEAO ont indiqué que les sanctions prises à l’encontre de l’Etat malien ont été levées. La levée des sanctions suivant la déclaration fait suite au constat des avancées notables vers la normalisation constitutionnelle au Mali. Il s’agit entre autres de la nomination d’un président civil pour la conduite de la transition, de l’impossibilité pour le vice-président de la transition de remplacer le président et de la durée de la transition plafonnée à 18 mois comme souhaitées par les dirigeants des Etats membres de la CEDEAO.
En rappel, consécutivement au coup d’Etat militaire perpétré contre le régime de l’ex Président Ibrahim Aboubacar KEITA, les Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’organisation sous régionale avaient imposés une série de sanctions à l’encontre du Mali. Il s’agit notamment d’un embargo économique consistant en la fermeture des frontières terrestres et aériennes d’avec le Mali ainsi que l’arrêt de tous les flux et transactions économiques, commerciales et financières entre les Etats membres et le Mali.

La rédaction

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *