Augmentation excessive des prix des produits de protection contre le coranavirus au Burkina, le Professeur KABRE s’exprime


Visiblement remonté et à juste raison contre « l’augmentation excessive et désordonnée des prix des produits de protection contre le coronavirus », le professeur Dominique KABRE a indiqué sur sa page facebook qu’ : « En situation de crise, le ministre en charge du commerce peut prendre des mesures temporaires contre des hausses excessives de prix ».Cela en vertu de l’article 6 Loi 016-2017/AN portant organisation de la concurrence au Burkina Faso. Ledit article indique clairement que «Les dispositions ci-dessus ne font pas obstacle à ce que sur décision du Conseil des ministres, le ministre en charge du commerce, après avis de la Commission nationale de la concurrence et de la consommation, adopte des mesures temporaires contre des hausses excessives de prix, lorsqu’une situation de crise, des circonstances exceptionnelles ou une situation de fonctionnement manifestement anormale du marché dans un secteur économique donné les rendent nécessaires. Il en précise la durée de validité qui ne saurait excéder six mois ».Il s’agit d’une dérogation au principe de la liberté des prix prévu à l’article 4 de ladite loi. En effet, l’article 4 indique que: « Les prix des produits, des biens et des services sont libres sur toute l’étendue du territoire national et déterminés par le seul jeu de la concurrence ».
Pour le Professeur KABRE, dans la période de crise sanitaire que vit le Burkina Faso, « le gouvernement serait bien avisé d’intervenir pour réglementer les prix de ces produits ».Cela sans doute parce qu’il serait inconcevable que la cherté des produits à même de permettre de contrer la propagation du virus corana conduise au pire.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *