LA CONTRIBUTION DES ONG A L’EMERGENCE DU DROIT INTERNATIONAL DE L’ENVIRONNEMENT : LE CAS DE L’UICN


La prise de conscience sur les questions environnementales est apparue véritablement à la fin des années soixante sous l’impulsion des scientifiques et du monde associatif relayés par les medias. L’ampleur de la crise environnementale et la léthargie des Etats a poussé sur le devant de la scène internationale, de nouveaux acteurs notamment les Organisations Non Gouvernementales. Ainsi, l’UICN s’inscrit dans cette tendance d’ONG dont l’objet est consacré aux questions environnementales. En effet, depuis sa création en 1948, l’UICN est devenue la première ONG mondiale chargée de veiller à la protection de la nature. Ce rôle de protecteur de la nature pousse l’UICN à participer activement au développement du droit international de l’environnement.De ce point de vue, l’UICN est un acteur clé dans les diplomaties écologiques multilatérales, ce à raison de sa participation active et dynamique dans toutes les étapes de formation de ce droit.
En outre, en tant qu’expert scientifique et technique en matière environnementale, l’UICN apporte un soutien remarquable aux Etats dans la mise en œuvre et application des normes du droit international de l’environnement. Cette forte implication de l’UICN dans le processus de développement du droit international de l’environnement, fait d’elle, une ONG atypique sur la scène internationale en matière d’environnement.

memoire KANTCHIL M2 finalisé-converti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *